Quand Mark Twain parle chaussure

terre

UN MENSONGE PEUT FAIRE LE TOUR DE LA TERRE LE TEMPS QUE LA VERITE METTE SES CHAUSSURES

Les chaussures nous inspirent toutes (et tous)! Mark Twain, journaliste et écrivain américain à qui on doit le roman Les Aventures de Tom Sawyer, a lui aussi été touché par la muse de la chaussure. Il est l’auteur d’un proverbe qu’on a dégoté pour vous, sur le thème du mensonge et de la vérité.

Eh oui, car la chaussure peut s’inviter dans n’importe quelle conversation! Voici un exemple de contexte qui, à première vue, n’a aucun lien avec la chaussure: une table ronde de philosophes, qui a choisi de débattre de la duplicité propre (ou pas? On vous laisse en décider) aux êtres humains. Alors que nos philosophes illustrent leurs arguments, l’un deux cite un proverbe: «un mensonge peut faire le tour de la Terre le temps que la vérité mette ses chaussures »!

L’idée que notre ami le philosophe chaussuranthrope veut exprimer peut sembler cynique. Ce proverbe suggère qu’un mensonge peut être largement répandu par des mauvaises langues avant que Madame la Vérité enfile ses chaussures (des bottines, avec un temps pareil), et sorte de la cachette où elle se terrait. Autrement dit, des personnes, mal intentionnées ou de bonne foi, vont être intéressées par un fait et le répéter, ce qui va rendre la nouvelle toujours plus connue. Mais si ce fait n’est pas vérifié, le temps qui va s’écouler avant que la vérité ne soit rétablie peut être très long.

Voilà comment une simple chaussure peut s’inviter dans un débat de moeurs. Un proverbe qu’il peut être judicieux de se souvenir quand on veut être cool tout en méditant!

Publicités

Les contraintes de la chaussure

« La chaussure étrangle le pied mais elle fait avancer »

Il s’agit d’une citation de l’écrivain Charles de Leusse dans Le livre.  Elle signifie qu’il n’y a rien de facile dans la vie : il faut toujours faire des efforts pour avancer. Rien ne se fait sans contrainte et même le simple fait de marcher. Pour marcher et avancer, il faut être serré et dans une situation peu confortable. La chaussure est donc un mal pour un bien. Pour avoir ce que l’on veut, il faut souvent faire un effort et cela quotidiennement. Cette citation peut nous faire penser à l’expression « il faut souffrir pour être belle ».

Proverbe chinois sur l’inégalité dans le monde

«Qui porte des chaussures ignore la souffrance de qui marche pieds nus» est un proverbe chinois. Cela signifie que pour connaître et comprendre une souffrance, il faut l’avoir connu auparavant. Ceux qui n’ont pas connu la famine, la misère ignorent donc bien ce que subissent les pauvres. On ignore donc les difficultés des gens qui « marchent pieds nus » lorsque l’on « porte des chaussures », on avance sans se soucier de la souffrance que peuvent éprouver les autres.