Pantouffle de verre ou pantoufle …de vair?

Les fêtes de fin d’année approchent à grands pas!

On en profite pour ajouter de la magie à ce blog. « L’histoire des chaussures » s’attarde cette semaine sur l’un des plus célèbres contes de fées: « Cendrillon ». C’est une histoire que l’on se raconte depuis l’Antiquité et sur tous les continents; avec des variantes spécifiques à chaque culture. On recense même un conte dans lequel c’est un jeune garçon qui devient le souffre-douleur de son affreuse marâtre. Les frères Grimm on écrit leur propre version. Dans leur récit, les méchantes demi-soeurs sont punies d’une manière très cruelle.

On peut donc dire que c’est une fable universelle dans laquelle la chaussure tient un rôle central, presque un personnage à part entière! La version la plus connue est sans doute celle du recueil « Les Contes de ma mère l’Oye » de Charles Perrault (1697).

Pour l’auteur l’auteur du XVIIème siècle, il est clairement question d’un accessoire léger et fragile en verre. C’est par Honoré de Balzac que naît la « polémique » sur la confection du fameux soulier. Un de ses personnages parle d’une paire de chaussures en vair (fourrure de petit-gris, un écureuil nordique). Le doute s’installe! La souillon au grand coeur portait-elle des pantoufles de verre ou de vair?

histoire-chaussures_modress-cendrillon4

De gauche à droite: un écureuil petit-gris et une illustration de Gustave Doré (1867).

L’imagerie populaire penche en faveur du soulier de verre imaginé par Perrault.

Petit retour sur les différentes adaptations de « Cendrillon » sur grand et petit écran:

1. Le classique de Walt Disney (1950… mais régulièrement remastérisé!):

histoire-chaussures_modress-cendrillon1

2. La version « bluette en costumes » des années 1990:

histoire-chaussures_modress-cendrillon2

« À tout jamais » d’Andy Tennant avec Drew Barrymore (1998).

3. La version « teen movie »:

histoire-chaussures_modress-cendrillon3

« Comme Cendrillon  » de Mark Rosman avec Hilary Duff et Chad Michael Murray (2004).

Cendrillon inspire encore et toujours. Le conte est régulièrement réadapté et réinventé. On peut citer le ballet classique de Sergueï Prokofiev (années 1940) ou très récemment une apparition du personnage dans la sympathique série « Once upon a time ».

histoire-chaussures_modress-cendrillon9

Enfin, je souhaite évoquer les escarpins « Cendrillon » signés Louboutin. Ils ont vu le jour en 2012 à l’occasion du collaboration avec la maison Disney.

histoire-chaussures_modress-cendrillon6

histoire-chaussures_modress-cendrillon5

Ces chaussures d’exception ne sont pas à la portée de tous les budgets. C’est pourquoi les fashionistas aiment les sites de vente de chaussures proposant des modèles tout aussi éclatants et à petit prix.

Il est temps de clôturer cette chronique envoûtante avec une séquence du célèbre dessin animé. Histoire de retomber en enfance!


Plutôt derbys ou richelieus?

Derbys, richelieus? …Richelieus, derbys?
Que se cache-t-il donc derrière ces deux mots désignant des chaussures singulières et même temps si semblables?
Les différencier s’avère un art subtil qui tient à quelques détails propres à chaque soulier.
Heureusement, nous sommes là pour vous aider à vous y retrouver!
Tout d’abord, petit rappel sur leurs origines. Que l’on soit « team richelieu » ou « team derbie », une chose reste incontestable. Ils font partie de ces accessoires empruntés au vestiaire masculin. Ils se sont simplement féminisés avec succès au fil du temps. La derby (ou derbie) nous vient tout droit d’outre-Manche. Le nom « richelieu«  quand à lui évoque tout de suite une chaussure créée pour la cour de Versailles.
histoire-des-chaussures_derby-richelieu1
De gauche à droite : une chaussure derbie et une richelieu.
Qu’elle que soit votre préférence, il est important de retenir que ces deux modèles se distinguent au niveau du laçage. Les richelieus ont un laçage fermé. Les lacets se trouvent directement dans l’empeigne. Qu’est-ce que l’empeigne me direz-vous? Il s’agit de la partie supérieure recouvrant une chaussure. Elle va du cou-de-pied (partie antérieure ) jusqu’à la pointe. Sur les derbys, les quartiers (parties latérales) sont cousus sur la claque (avant de la chaussure).
histoire-des-chaussures_derby-richelieu2
histoire-des-chaussures_derby-richelieu3
« Anatomie » des chaussures derbie et richelieu
Ces souliers ont su se réinventer pour s’adapter à un public féminin et contemporain. J’en veux pour preuve le choix impressionnant de chaussures actuelles d’ inspiration richelieu et derby.
histoire-des-chaussures_derby-richelieu6
Chaussures inspirées des richelieues ou derbies.

Les chaussures révélatrices de personnalité …

Shoesing-1

Les chaussures pour les hommes ou pour les femmes peuvent paraître  comme un achat ordinaire… Pourtant plusieurs études montrent le contraire. Selon le peintre français Galienni  « l’apparence est le vêtement de la personnalité ». En effet, la chaussure est souvent associée  comme un article significatif de personnalité  de ce qui la porte. Cependant, les chaussures ont en premier lieu un aspect pratique, mais elles véhiculent également de nombreux indices et messages non-verbaux.  On peut ainsi dire qu’à travers une paire de chaussures on peut déterminer le sexe, la tranche d’âge et son statut social du propriétaire.

Par exemple chez les adolescents les chaussures sont des marqueurs identitaires clés. La transformation symbolique d’une jeune fille en femme se fait souvent grâce à l’achat de sa première paire de chaussure à talon haut. Dans notre pays, y compris lors d’un entretien d’embauche, on juge souvent les autres en fonction de ce qu’ils portent aux pieds. Si, une femme porte des chaussures colorées,  pailletées cela nous laisse penser à une femme  énergétique (comme ma responsable) et pétillante! Si vous avez des chaussures aux couleurs sombres alors vous êtes de nature réservée et discrète. Des baskets vous serez classifié comme quelqu’un de sportif, qui aime être à l’aise dans ces chaussures. De plus, pour illustrer notre thèse l’Université du Kansas a réalisé une étude qui démontré que les libéraux usent volontairement leurs souliers jusqu’à la corde. Que les chaussures montantes telles que les bottes sont souvent portées par des personnes « agressives » tandis que les chaussures pratiques et fonctionnelles sont favorisées par les personnes sympathiques.

Pour finir, les chaussures ne sont pas seulement un reflet de notre histoire sociale, ce sont aussi des albums de souvenirs d’un moment, d’un lieu, d’une émotion, le rappel de l’occasion pour laquelle on les a portées. Elles nous restituent le passé, faisant naître des souvenirs précis comme des photographies: l’aventure des premier pas dans une chaussure d’enfant ou l’émotion qui ressurgit intacte de la boîte d’origine des escarpins de son mariage.

Ce-que-l-on-dit-avec-ses-chaussures_exact780x585_l

Dis moi quelle chaussure tu portes je te dirais qui tu es …